Le Rêveur éveillé 
Maisons familiales
Biographie  
Nantes en Bretagne  
Les Amis
Livre d'Or
Sondage

Liens "coups de cœur"

La Famille 

 

Les Poèmes

 

Les bruits du matin
.
L'illustrateur

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

logo_ouestfrancefr.png

Quand Nantes inspire peintres et poètes vendredi 03 juin 2011


Philippe Hervouët poursuit son travail sur les archives avec un nouveau DVD.

 

Porteuse d'ailleurs et de rêves en couleurs, la ville a inspiré de nombreux artistes. Le documentaire de Philippe Hervouët et Christian Lecoq s'en souvient.

« Nantes n'a pas donné jour aux plus grands noms de l'histoire de l'art, mais elle a beaucoup inspiré. » Cette observation de l'écrivain nantais Armel de Wismes est le fil conducteur du nouveau film documentaire que Philippe Hervouët vient de consacrer à la ville, après Nantes, la mémoire vivante, Nantes Saint-Nazaire et leur port, Nantes ses carnavals et ses mi-carêmes.

Explorant les archives, celles de la cinémathèque de Bretagne, de l'INA ou de collectionneurs privés, il part cette fois en compagnie de Christian Lecoq, à la poursuite de la lumière. Celle qui baigne le port et habite les tableaux des peintres, une lumière changeante et intérieure peut-être. Dans Nantes l'inspiratrice, il arpente et les quais, les places et la mémoire « pour retracer un siècle d'événements littéraires et artistiques avec les témoignages de ceux qui l'ont vécu ». Et arrête le temps de 1882 à 1982 pour voyager en compagnie de peintres et de poètes, de galeristes, de critiques ou de romanciers, de cinéastes plus rarement (Jacques Demy, Agnès Varda et Jean-Loup Hubert sont au rendez-vous).*

Avec l'artiste anglais Turner dans le rôle en précurseur et, à l'épilogue, quelques images muettes de Pierrick Sorin, Philippe Cognée, Fabrice Hyber... le film déroule une galerie de tableaux (plus de cent soixante) et de portraits souvenirs. James Guitet qui dit le rêve du large, les galeristes Albert Mignon-Massart et Jean et Jeannette Branchet, Edmond Bertreux et sa légendaire lavallière, Yves Cosson le poète, Jean Bruno, Louis Ferrand, Jorj Morin, Jean Chabot, Jules Paressant, Jacques Villeglé, Michel Noury...

Mais aussi l'historien d'art Maurice Rheims et Michel Ragon... Ou encore Vincent Rousseau, conservateur au musée des beaux-arts de Nantes qui dit de belle manière l'expressionnisme onirique et la manière dont la ville habite l'imaginaire des peintres : « les Nantais ont une propension à rêver, et à rêver en couleur. »

Cercles d'amis, rendez-vous au café, promenade en Brière, incursions dans les ruelles du port... Ici et là, les réalisateurs cherchent par petites touches, ce je-ne-sais-quoi ce presque rien qui circule du ciel vers les toiles, en demi-teintes, de manière presque effacée, ou, à l'opposé, en éclaboussement de couleurs.

Nantes l'inspiratrice, DVD de 60 minutes en vente dans les librairies, à la Fnac, dans les centres culturels Leclerc.

Yves AUMONT.

Pour m'écrire et/ou me transmettre des documents sur Michel Noury (photos, documents, anecdotes,...), mettez un petit mot sur le Livre d'Or, je vous répondrai.